Les informations suivantes ont été fournies par:

Centre d’adoption des enfants
Department d’assistance sociale
Ratchavithi Road
Bangkok 10400, THAILANDE

adoption

INDICATIONS POUR L’ADOPTION INTERNATIONALE DES ENFANTS THAILANDAIS

DOCUMENTS À FOURNIR POUR L’ADOPTION DES ENFANTS THAILANDAIS

DES INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES RELATIVES AUX CITOYENS US QUI SOUHAITENT ADOPTER DES RESSORTISSANTS THAILANDAIS SE TROUVENT SUR LE DÉPARTEMENT DU SITE WEB DE L’ÉTAT AU http://travel.state.gov/adoption_thailand.html

INDICATIONS POUR L’ADOPTION INTERNATIONALE DES ENFANTS THAILANDAIS

  1. Il est nécessaire que les candidats fassent une demande d’adoption à travers l’autorité de protection sociale compétente dans leur pays, à savoir l’organisation gouvernementale qui est responsable de la protection sociale ou l’organisation non gouvernementale de protection de l’enfance, qui est autorisée par leur gouvernement à gérer la question de l’adoption internationale (Autorité compétente).
    2. En vertu de la Loi de 1979 de Thaïlande portant sur l’adoption de l’enfant, toutes les demandes d’adoption internationale doivent être poursuivies par le Département de la protection publique (DPW), ou par les organismes non gouvernementaux de protection de l’enfance qui sont particulièrement autorisés par le MTP (Organismes autorisés), en coopération avec l’autorité compétente et sous la direction du Conseil de l’adoption de l’enfant de Thaïlande. Les membres du Conseil comprennent les représentants des différentes autorités concernées et des personnes qualifiées. Le directeur général de DPW est désigné en tant que président du conseil d’administration tandis que le directeur du centre d’adoption des enfants de DPW opère en tant que secrétaire du conseil d’administration.
  2. Les qualifications préliminaires des demandes d’adoption sont les suivantes: –

– Avoir au moins 25 ans et avoir au moins quinze ans de plus que l’enfant à adopter.
– Être admissible à adopter un enfant étranger en vertu de la loi concernée du pays de domicile.
– Avoir un conjoint légitime.
4. Les demandes et les documents d’adoption, y compris ceux pour l’adoption des beaux-enfants ou des parents doivent être soumis par l’autorité compétente au DPW ou aux organismes autorisés. A cet égard, l’autorité compétente doit apporter au DPW ou aux organismes habilités les trois documents suivants:-

4.1 Une évaluation du milieu familial faite par l’autorité compétente qui devrait inclure les détails de la santé physique et mentale des requérants, la situation de famille, les actifs, les passifs et la situation financière, la réputation personnelle, les conditions du lieu de résidence, la maturité de la famille et de la capacité de donner de l’amour et prendre soin de l’enfant, la motivation et les raisons particulières liées au bien-être et l’intérêt de l’enfant, la relation parentale et l’obligation avec les enfants nés hors mariages précédents (le cas échéant), et d’autres questions pertinentes pour les requérants.

4.2 Une déclaration d’approbation faite par l’autorité compétente ou l’autorité responsable, le cas échéant, confirmant que les requérants sont qualifiés pour adoption en vertu de la législation concernée dans leur pays et sont à tous égards convenables pour être les parents adoptifs d’un enfant étranger.

4.3 Une déclaration faite par l’autorité compétente acceptant de superviser le placement de pré-adoption d’un enfant dans le cas où un tel placement est accordé aux candidats et fournir au moins trois rapports bi-mensuels concernant le progrès de l’affaire au ministère des Travaux publics. La période du placement de pré-adoption est une période d’essai d’au moins six mois.

  1. Un formulaire de demande officielle (comme ci-joint) doit être rempli et retourné par les requérants au DPW ou aux agences autorisées via l’autorité compétente. Ce formulaire complété doit être joint avec les documents supplémentaires requis tel que cité ci-dessous.

– Certificat médical vérifiant la bonne santé physique, la stabilité mentale, et l’infertilité des candidats (le cas échéant).
– Document certifiant le mariage.
– Document attestant la profession et le revenu.
– Document certifiant la situation financière.
– Les actifs de certification de documents.
– Lettres de recommandations formulées par au moins deux références.
– Extrait du jugement de divorce des requérants (le cas échéant).
– Des photographies des candidats taille 4,56 x 6 centimètres, quatre chacun, y compris les photographies des enfants des requérants (le cas échéant) et leur région d’origine.
– Document de l’autorité d’immigration de ce pays notamment en permettant l’immigration d’un enfant à adopter.
– Confirmation de l’autorité compétente ou de l’autorité concernée qu’une fois l’adoption finalisée en vertu de la loi thaïlandaise, elle sera également légalisée en vertu de la loi concernée du pays des requérants.

  1. Il est nécessaire que tous les documents soient originaux et vérifiés par l’Ambassade Royale de Thaïlande ou du consulat dans le pays des requérants, ou envoyés par voie diplomatique. Par conséquent, veuillez noter que notre langue officielle est le thaïlandais. Cependant, l’anglais est applicable. Par conséquent, les documents dans d’autres langues doivent être joints avec leur traduction, soit en thaïlandais ou en anglais, et doivent être vérifiés par l’Ambassade Royale de Thaïlande ou par le consulat.
  2. Pour les candidats qui ont vécu temporairement dans un pays étranger l’évaluation du milieu familial devra être prise et leur ouverture à l’adoption internationale devra être évaluée et confirmée par l’autorité compétente dans leur pays de domicile. À moins que les requérants aient vécu dans ce pays pendant au moins 1 an avant de soumettre leur demande et resteront dans ce pays jusqu’à ce que l’adoption soit finalisée, une coopération peut être demandée à l’autorité compétente dans le pays où ils ont résidé temporairement. L’autorité compétente peut préparer l’évaluation du milieu familial et superviser la mise en place de la pré-adoption. L’éligibilité à l’adoption internationale peut être confirmée par l’ambassade du pays de résidence des requérants. De plus, l’autorisation d’entrer dans le pays pour l’enfant à adopter doit être confirmée au DPW par les autorités concernées des deux pays.
  3. Lorsque tous les documents requis sont reçus, dans certains cas, ils seront soumis au Conseil de l’adoption de l’enfant, dont les résultats seront informés aux candidats à travers l’autorité compétente qui leur dira si oui ou non ils sont approuvés en tant que parents adoptifs.
  4. Dans le cas où la demande est traitée par le DPW, la correspondance des futurs parents adoptifs avec un enfant qui est légalement disponible pour l’adoption internationale, sera disposée par le DPW.
  5. Dans le cas où la demande d’adoption est traitée par les agences autorisées, le DPW a le droit d’examiner et d’enquêter (si nécessaire) les origines de l’enfant à adopter, afin de confirmer que l’enfant est légalement disponible pour l’adoption internationale. Cette enquête devra être effectuée avant la présentation de l’affaire devant le Conseil de l’adoption de l’enfant.
  6. Après appariement, des photos et des informations sur les origines et l’état de santé de l’enfant seront envoyé par l’autorité compétente aux futurs parents adoptifs afin qu’ils les examinent.
  7. Dans le cas où les futurs parents adoptifs acceptent l’enfant, le cas sera ultérieurement soumis au Conseil de l’adoption de l’enfant et au ministère du travail et des affaires sociales pour l’approbation du placement de pré-adoption.
  8. Dans le cas où le placement en pré-adoption est approuvé, un rendez-vous précis sera effectué par le DPW ou par les organismes habilités pour que les futurs parents adoptifs puissent voyager en Thaïlande afin de rencontrer et d’être interrogés par le Conseil d’adoption de l’enfant, puis de recevoir l’enfant pour le placement en pré-adoption. Si seulement l’un des futurs parents adoptifs peut faire ce voyage, un consentement écrit du conjoint absent est nécessaire.
  9. Pour la deuxième adoption de l’enfant thaïlandais, il est possible de demander à un employé social du DPW d’escorter l’enfant dans le pays des futurs parents adoptifs. Tous les frais de déplacement seront payés par les futurs parents adoptifs.
  10. Pour les enfants affectés par le DPW, DPW va faciliter la délivrance des documents nécessaires pour le voyage de l’enfant. En conséquence, les futurs parents adoptifs devrons prévoir de rester en Thaïlande pendant environ deux semaines à cet effet. Les futurs parents adoptifs devront prendre en charge les dépenses engendrées par le déplacement de l’enfant à adopter, telles que les frais de passeport, et les tarifs aériens.
  11. De retour dans leur pays, les futurs parents adoptifs sont priés de le signaler à l’autorité compétente pour que la surveillance de la mise en place de la pré-adoption soit introduite.
  12. Lorsque au moins trois rapports bi-mensuels sur la mise en place de la pré-adoption ont été reçues et que le placement a été évalué positivement, le DPW soumettra l’affaire au Conseil de l’adoption de l’enfant pour l’approbation de la finalisation de cette adoption en vertu de la loi thaïlandaise par enregistrement . La décision du Conseil sera informée aux futurs parents adoptifs à nouveau par l’autorité compétente.
  13. Les futurs parents adoptifs sont tenus d’enregistrer leur adoption en vertu de la loi thaïlandaise dans un délai de six mois après avoir pris connaissance de ladite notification. L’enregistrement peut être effectué soit à l’Ambassade royale thaïlandaise soit à tout bureau de district de Thaïlande. L’adoption sera finalisée conformément à la loi thaïlandaise. Après cela, l’adoption devra être légalisée en vertu de la loi concernée du pays respectif, et les résultats devront être informés par l’autorité compétente au ministère des Travaux publics.
  14. Veuillez noter qu’il est impossible de présenter une demande d’adoption pour plus d’un enfant à la fois, à l’exception des jumeaux, des frères et sœurs ou dans le cas de l’adoption des enfants du conjoint thaïlandais du requérant, et qu’il est peu probable qu’un enfant abandonné âgé de moins d’un an soit disponible pour une adoption internationale. En ce qui concerne la période de traitement d’une demande d’adoption, il n’est pas possible de préciser la durée d’un tel délai. Néanmoins, généralement, cela prend environ 1-2 ans en fonction de facteurs connexes comme le fait de compléter l’intégralité des documents requis et la disponibilité d’un enfant de s’adapter à la famille des futurs parents adoptifs.

—————————

Centre de l’adoption de l’enfant
Service public de l’assistance
Ratchavithi Road
Bangkok 10400, Thaïlande
Août, 1997

This post is also available in: Anglais Thaï